Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 18:22

Je suis toujours là

English (détecté automatiquement) » Hungarian

Partager cet article

26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 11:19

 

C'est ici

 

But du défi :

Réaliser un scrumble en respectant les consignes suivantes :

 

Inclure :

- un point de crochet : le point d'astrakan

tutoriel disponible dans mon carnet

- une imaged'inspiration

lvzsaibg

 

 

Vous choisissez un ou plusieurs éléments dans cette photo.

- des vitamines,

 l'hiver n'est pas fini !!!

( Qu'est-ce qui vous donne la "pêche" ?)

- au moins 5 sortes de fils


La photo est superbe, riche en éléments

Ma réalisation:

001-F-copie-1.jpg

 

 

002-F.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai fait un croquis figurant le haut du masque...je ne l'ai pas respecté d'ailleurs.

 

Un fond noir au tricot pour pouvoir broder des

arabesques or, ce que je n'ai pas fait non plus.

 

008F.jpg

 

 

un collier or

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et nous en sommes là

 

005xF.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu d'ensemble de la scène du crime

 

003--2-x-F.jpg

 

 

Quelques points d' astrakan avec un dégradé de 3, 5 et 7 mailles en l'air 011F.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

009-F.jpg

Et comme vous avez vu que je ne suis pas un as du rangement,  j'ai posé une orange/vitamine dessus. J'avais pensé au persil frisé, très en rapport avec le point d'astrakan. C'est de la vitamine D dont j'ai besoin et je pense seulement maintenant qu'un soleil aurait été le bienvenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un rappel du châle en mohair, réalisé ce mois-ci  (le même que le rouge en mieux) et retournement de situation scrumble

 

007F.jpg

007F

 

 

A suivre pour de nouvelles aventures......

 

 

Grrrrrrrrr je ne maitrise pas du tout la mise en page

Partager cet article

11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 11:03

Trop craquant ce blog collectif :

 

Et je me lance dans le défi : Mon Année en Liberté

 

Voilà comment ça c'est passé dans ma petite tête:

 

013-B

 

La galette des rois:

Très déçue lorsque je me suis aperçue que la galette locale était une couronne de brioche vendéenne avec des fruits confits. Je vous rassure, je me rassure..on trouve aussi de la frangipane.

Mon compagnon trouve qu'il y a trop de fruits sur la mienne et bien non, il n'y en a jamais assez n'est-ce pas?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un napperon s'imposait :010-B

 

Je sors mon  crochet n° 0,50.

Affreux,  il roule et

comme on ne voit pas

la pointe....

J'ai du faire une encoche dans le manche

pour arriver à attraper le fil.

 

 

 

010-B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fil or et étoile: la photo ne le montre pas, mais ce fil est vraiment doré. Déconseillé pour le crochet, n°2 ici.

Elles ne sont pas belles mes étoiles? :)))

 

011-B

 

Le scrumble: pour commencer un cercle de bullions, classique, cela évite  de se creuser la tête, puis on continue un peu en spirale. Le tout dans des couleurs givrées, avec un bleu "glacier" Bof, pas la couleur dont je rêvais, mais vérification faite plus tard, c'est le nom sur la pelote!  Ensuite une peu de terre labourée, de la neige avec des restes d'herbes folles. J'habite à la campagne.

004-B

 

Et bien ça ne me plaît pas! Le beau tapis de neige n'est pas local du tout. Défaire... On continue en spirales givrées avec parfois un fil d'argent.

 

006x-B

 

Pour réchauffer tout ça, on mets bien au chaud avec une évocation des mes travaux de Janvier.

 

 visibles ici et  là. 

Le dernier mérite un petite artcle à venir........

 

Résultat: 001 F

Partager cet article

10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 16:38

 

 

Cette fête se situe dans le sud des Deux-Sèvres.

Le site ici

 

Une manifestation importante pour les amateurs de plantes à une période de l'année où elles sont magnifiques.

 

Une photo pour les amateurs de ces étranges plantes que sont les Tillandsias, autrement dit 'Les filles de l'air'. Je n'ai pas de cette sorte de plantes, mais c'est toujours un plaisir d'entendre les producteurs passionnés et compétants et qui sait si je ne craquerais pas un jour ?

 

010F

Le site du producteur

 

Mes producteurs préférés sont ceux de succulentes (il y en a 2 dont je ne parlerais pas car l'expérience m'a conduit à les éviter soigneusement.). Mais heureusement ce type d'individu est rare dans le monde des plantes et ceux dont je veux vous parler sont des gens qui méritent vraiment d'être connus.

 

Une curiosité vue sur le stand de plantes miniatures

 

 

 

012F011F            

 

 

Un  aeonium tabuliforme cristé. Une plante difficile à cultiver, qui ne fait pas de rejets et qui en plus est monocarpique, c'est à dire qu'elle meurt après floraison  . Il faut donc faire des semis pour garder l' espèce et le caractère cristé ne sera pas transmis 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   "Pépinière Bouet-Servat"

 

 

009F

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Des gens adorables, généreux comme leur choix de plantes, avec des sites sur la toile qui vous apporteront toutes les informations dont vous rêvez.

             Comme ils sont spécialisés dans les plantes pour toiture végétalisée, aucun doute sur la rusticité des plantes. Et si vous avez peur de vous lancez dans un grand toit, vous pouvez expérimenter sur un toit de très petite taille comme une boite aux lettres ou une niche à chien même si vous n'avez pas de chien!

  Je rêve de visiter leur pépinière, en attendant il est toujours préférable si l'on peut se rendre à une fête des plantes de choisir sur le site et prendre sa commande sur place. Les producteurs ne peuvent exposer qu'une partie de leur plantes.

 

Stand de Philippe Dorchain: le site: ARCHITECTURE VEGETALE

 

004F002F

 

Compositions avec fontaine.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou sans 005F

Au fond à gauche des pots pour réaliser ses propres paysages

 

003F006F

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les copines et les autres, l'arbustre miniature sur la dernière image est une Crassula sarcocaulis.

Une multitude de plantes à petits prix sur le stand, dans des espaces séparés selon leur rusticité, mais il vaut mieux demander conseil pour réaliser cet excercice difficile qui est de faire plaisir à des plantes différentes en même temps selon leurs besoins en eau, lumière etc...

 

 


Partager cet article

Published by - dans Jardin
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 08:40

Pourquoi collectionner les Sempervivum ?

Ma petite histoire :
      j’ai donc des Sempervivum tectorum depuis environ 30 ans, ils viennent de mon arrière-grand-mère. Je dois avouer que je ne m’en occupais pas vraiment. Puis j’en ai trouvé d’autres variétés que j’ai mises en pot. Pas très satisfaite du principal producteur français, j’ai abandonné et pendant ce temps mes plantes ce sont multipliées.
      Je réalisais quelques mini-jardins destinés à repartir avec les visiteurs de passage.

 

semper 4133-B

 

 

 

 

 

 

Fig 1

Mini jardin réalisé dans

un vieux plat percé au fond.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jolis récipients anciens en pierre de mes voisines se sont remplis.

 

semper 0364-B

  Fig 2

semper 0363-B

 

 

 

 

 

 

Ceux en métal aussi.

  Fig 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Puis j’ai trouvé des personnes désirant faire des échanges, 2 colis sont partis avec des plantes dont j’avais oublié le nom pour la plupart.  J’ai reçu en retour un colis (et oui, un seul, c’est humain), un petit colis car la personne avait peu de plantes, mais 2 ans plus tard est arrivé une collection superbe, visible dans mon album photo sous le nom : Swap Jigueux. Entre temps est né un collectionneur et une amitié basée autour de ces plantes. Mes articles sont construits avec nos expériences comparées avec la lecture de notre bible et toute notre gratitude envers Gérard Dumont, l’auteur de ce superbe travail.
       Une bien belle histoire.
     Pour le reste, il suffit de regarder le site ami de Jigueux  pour voir à quel point ces plantes changent au fil des saisons. Jigueux a eu l’idée de les photographier au fil des mois, ce qui ne se trouvais pas avant sur la toile.

    
semper 1278-B                         Fig 4
      Je peux partir comme je m’apprête à le faire 4 semaines, sans inquiétude pour mes plantes. Aux variétés botaniques, s’ajoutent au moins 3000 hybrides, ce qui permet l’embarras du choix  et toutes les confusions possible.

      Sur ces images vous voyez qu'il n'y a pas que des Sempervivum. Elles sont en mélange avec des Sedum principalement et cela sera le sujet d'un autre article........à suivre .

Artcle suivant: Joubarbe - Sempervivum. Mode d'emploi

 

English (détecté automatiquement) » Hungarian

Partager cet article

Published by - dans Jardin
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 19:15

 

Sylvette-B

Fig 1 Sempervivum tectorum début Avril

 

     Qu’est ce c’est ? pas une « plante grasse », avouez que le nom n’est pas joli, nous le remplacerons donc par « succulente », et déjà on la regarde autrement.

     Il y a des chances que votre grand-mère en ai eu un pot dans un coin, c’était mon cas.  Je me suis aperçue que dans ce pot abandonné, les plantes se portaient fort bien et les années n’y changeaient rien……quelque soit le temps  (dans le Val d’Oise), les plantes , jamais rempotées, jamais arrosées autrement que par la pluie, étaient en forme ! Waouuuu des plantes sans entretient, voilà qui est intéressant…….Je les ai réparties dans les grandes jardinières en béton de la maison et il y en eu bientôt partout…….et lorsque je suis partie, quelques unes m’ont suivi. Et je suis devenue collectionneuse.

 

     Avant de suivre mes conseils, je vais vous montrer que si vous faites n'importe quoi, ce n'est pas grave !

 

     Pour cela, j'attendais qu'il ne pleuve plus pour faire un tour chez les voisines....

 

Fig 1

     Voisine 1: les 2 pots que vous voyez ont étés plantés en 1995, depuis la personne n'y a jamais touché, jamais arrosé autrement que par le pluie. Ce qui leur fait 15 ans sans entretient, pas mal non? en plus ils sont exposés à l'est alors que les sempervivum doivent être mis au sud.

 

semper 1064-B

 

 

 

Fig 2

Sempervivum tectorum

Chez une autre voisine

sur un talus pierreux exposé au Sud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

semper 1065-B

 

 

 

 

 

 

Fig 3 

Une magnifique rosette

de 15cm de diamètre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

semper 0361-B

                         Fig 3 B Sempervivum ararchnoïde

Chez la même, mais depuis que la pierre a été passée à l'eau de Javel, les plantes se portent beaucoup moins bien !

semper-1162-BB.jpg

 

 

 

 

 

 

Fig 4

Chez une troisième voisine, en face de la précédente.

Sur un muret Sempervivm tectorum , directement posée sur la pierre, exposée au Nord.

Avec au premier plan du Sedum album qui a dû venir là tout seul, il pousse partout sur les vieilles pierres ( inutile de dépenser 2,70 € en jardinerie pour un petit godet),  ainsi du ’Nombril de Vénus’ dont on voit les petites feuilles rondes sous cette même pierre à gauche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon mode d’emploi.

     Il existe un site spécialisé en Français, si riche que nous l’appelons familièrement « la  bible ». Je comprends que vous n’ayez pas envie de vous y plonger pour commencer, vous pouvez quand même regarder le chapitre concernant la culture .

 

     Vous avez des plantes, très bien…..ne pas se presser elles peuvent attendre, voyager dans un papier journal et traîner quelques jours au sec.


TERRE
     Un sol drainant, c’est à dire qui ne retient pas l’eau. Vous arrosez votre mélange, si l’eau reste en surface et mets longtemps à s’écouler = pas bon. Si au contraire, vous voyez l’eau sortir du pot par dessous immédiatement = très bien. Pour le mélange, il faudrait éviter la tourbe, ce qui pratiquement impossible. Vous pouvez acheter du  «  terreau  pour cactées », cher ou préparer votre mélange 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau du commerce* 1/3 de sable grossier de rivière (qui sert aussi pour le bâtiment), j’y ajoute du gravier pour rendre le sol encore plus drainant.

   Le terreau du commerce est un vrai problème, UFC Que Choisir avait fait une étude qui démontrait que les terreaux bon marché étaient pire que...rien du tout ! Il faudrait du terreau sans tourbe, ce qui est introuvable en ce moment. Il existe une norme NF pour les terreaux,  ce n’est pas fantastique, mais autant choisir  ceux-là, si vous ne le fabriquez pas vous même. Vous trouverez le logo imprimé sur les sacs.


COUCHE DE DRAINAGE
   Avant de mettre votre mélange, disposez  une couche de graviers, petits cailloux pour le drainage, peu importe si c’est du calcaire, ses plantes le supportent très bien.


COUCHE DE SURFACE
     Vous voyez souvent sur mes pots des petits cailloux clairs, c’est du gravier d’aquarium,  un peu cher mais le meilleur matériaux que j’ai trouvé pour l’instant.  Il limite les  ‘mauvaises herbes’ et protège la partie de la plante la plus sensible à l’humidité : la partie entre la rosette de feuilles et les racines: le collet. 

 

POT

semper 0839-B

                                    Fig 5

Mauvais exemple: ces pots en terre bon marché semblaient parfaits, sauf qu'ils ont gelé cette année. Non, ce n'est pas le chat qui a fait cette bêtise-là! 

    Donc n'importe quoi, vous ferez au fil de l'article différents contenants. Attention cependant aux jolis récipients en métal qui risquent de devenir brûlants au soleil. Pour un bonheur parfait, des pots assez profonds, car  ces plantes ont de longues racines.

 

semper 0995-B

 

 

 

 

Fig 6  Sempervivum 'Aldo Moro'

Les plantes sorties de leur pot cassé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EXPOSITION

Selon les régions: Plein Sud  chez moi (Poitou) et mi-ombre dans les régions très ensoleillées. Ce sont des plantes alpines qui bénéficient de la rosée du matin.  

ARROSAGE

Néant, l'eau de pluie suffit et les plantes sont adaptées à de longues période de sécheresse.Evidemment dans une longue pérode sèche et chaude, il peut être nécessaire d'arroser de temps en temps. Quand les rosettes ont soif, les rosettes se referment et les feuilles sèchent.

 

RESISTANCE AU FROID

Extrême. 

 

PLANTATION EN PLEINE TERRE
Rocaille  très bien drainée.

 

UTILISATION AUTRE

Toîts végétalisés et pour les chats, très amusante balle (déconseillé).

 

Article précédent sur le sujet: Sempervivum- une collection

Article suivant: Sempervivum - Joubarbes suite

 

 

 

Mes albums photos
Sempervivum dans leur milieu naturel, cliquez sur « carte » pour avoir la localisation.
Sempervivum botaniques : c’est à dire les formes que l’on trouve dans la nature.
Sempervivum cultivar ou hybrides : des plantes obtenues par croisement ; la partie femelle de la fleur (pistil) fécondée par la partie mâle (étamines -  pollen) d’une autre variété et ne gardant leurs caractéristiques que par multiplication végétative. Au contraire des semis qui donnent une reproduction sexuée.

Détecter la langue » Hungarian
English (détecté automatiquement) » Hungarian

Partager cet article

Published by - dans Jardin
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 10:07

 

 

LES PLANTES
Cas N° 1
     On vous a donné des sempervivum ( nom vernaculaire= joubarbe ), aussi appelées «petits artichauts».  Vous vous contentez de les poser sur la terre* en pot, sans arroser les premiers jours.

 

Si votre plante se présente comme ça: parfait. vous la plantez directement.

 

semper 1187-B

                         Fig 1

Par contre

 

semper 1068-B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig2 Sempervivum 'Royanum'

 

Dans ce cas, la plante demande quelques préparations.

 

1 Détachez les 2 stolons de la plante mère.

2 Enlevez les feuilles mortes.

 

semper 1127-B

                                   Fig 3

Avec des brucelles, si possible

 

semper 1129-B

                         Fig 4

Si vous n'en avez pas, prennez des pinces à épiler......si vous n'en avez pas, faites-le avec les doigts......

 

semper 1558-B

 

Fig 5

Max, un amateur demande:

"Et si on n'a pas de doigts ?".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faites attention à conserver les petites racines blanches.

 

2009-07-08-Metallicum--B

                         Fig 6 Sempervivum ‘ Metallicum Giganteum’  8 juillet

    La plante c’est desséchée en bas, elle a émis de nouvelles racines à la base des feuilles. Coupez nettement à l’endroit du trait noir, à environ 1cm des feuilles et laissez sécher, cicatriser la plaie durant au moins 48 heures de préférence. Idem pour les stolons, attendre qu’ils aient suffisamment grandi  et émis des racines pour les séparer de la plante mère.  

 

PERIODE DE MULTIPLICATION
      Les plantes ont une activité saisonnière,  il est préférable de les rempoter en été quand elles sont en repos après l’activité de printemps et avant celle de l’automne.


FLORAISON

 

2009-06-24-a-B

 

 

 

 

Fig 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sempervivum 'Metallicum Giganteum' le 24 Juin 2009

 

  Un moment difficile car il annonce la mort de la plante, et oui ! Il y a un nom pour désigner ce phénomène : MONOCARPIQUE. Je sais , un nom savant mais plus rapide que la définition : « Une plante  monocarpique est une plante qui fleurit, produit des graines, puis meurt. La plante peut vivre plusieurs années avant de fleurir. La mort de la plante ne résulte pas directement de la floraison mais la production de fruits et de graines cause des changements à l'intérieur de la plante qui conduisent à sa mort. Ces changements sont provoqués par des produits chimiques qui agissent comme des hormones, en redirigeant les ressources de la plante des racines et des feuilles  vers la production de fruits et de graines. »
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monocarpique

 

2007-07-31-c-B

 

 

 

 

 

 

Fig 8

 

 

 

 

 

 

 

Les rosettes s'allongent et se transforment en tiges florales.Fig 7 et 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans-titre-2-x-B-copie-1.jpg

        Fig 9 Fleurs de Sempervivum 'metallicum Giganteum' le 13 Juillet 2009

 

    Ensuite la plante sèche en produisant des graines, mais rassurez- vous, elle aura fait beaucoup de stolons avant, car elle peut mettre de très nombreuses années avant de fleurir.

    Et maintenant on peut s'amuser.

 

04-08-2007-17-22-20-B

                         Fig 10 Sempervivum calcareum et Jovibarba

 

Style bonsaï dans un pot en raku.......des années plus tard les plantes sont toujours vivantes, mais c'est beaucoup moins esthétique.

 

POT-bleu-1-B

 

 

 

 

 

 

 

 Fig 11

 

En mélange dans un grand pot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les petites pensées - viola cornuta se sont semées là toutes seules.

 

  semper 7067-B

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig 12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

semper 3233-B

 

 

 

 

 

 

 

Fig 13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardinières résistantes aux chats.

 

Article précédent sur le sujet: Joubarbe - Sempervivum. Mode d'emploi

Artcle suivant sur le sujet:  Jovibarbe- Jovibarba

 

Mes albums photos
Sempervivum dans leur milieu naturel, cliquez sur « carte » pour avoir la localisation.
Sempervivum botaniques : c’est à dire les formes que l’on trouve dans la nature.
Sempervivum cultivar ou hybrides : des plantes obtenues par croisement ; la partie femelle de la fleur (pistil) fécondée par la partie mâle (étamines -  pollen) d’une autre variété et ne gardant leurs caractéristiques que par multiplication végétative. Au contraire des semis qui donnent une reproduction sexuée.

English (détecté automatiquement) » Hungarian

Partager cet article

Published by - dans Jardin
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 14:57

 

 

Modification: les Jovibarba sont maintenant classées dans le genre Sempervivum, pas envie de modifier mon article pour autant. Toutes mes excuses. Si vous trouvez d'autres erreurs, je serais ravie de modifier mes articles.

 

  Quel rapport avec les joubarbes ? même éthymologie: jovis barba = barbe de Jupiter      

        Une histoire de classification botanique sans grande importance pour nous., mais si vous voulez vraiment tout savoir c’est ici.   Alors là, c'est un peu compliqué, mais je vous jure que ce n'est pas de ma faute!
        L’important pour nous est que ce sont de proches cousines qui aiment le même type d’habitat et donc se cultivent de la même façon.
        En fleur, très facile à différencier.

semper 7562-B




Fig 1 

Jovibarba heuffelii

le 22 Juillet 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05-08-2007-09-15-07-B-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig 2 

Jovibarba globifera

le 5 Aout 2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comparaison

 

  2009-08-01-ciliosum-fleur-B

 

 

  Fig 3

Sempervivum ciliosum borisii

Le 1 Aout 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2009-07-13--Purdys-B

 

 

Fig 4

Sempervivum Purdy's 90-1

le 13 juillet 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05-08-2007-09-15-07-B

 

 

 

 

 

 

 

Fig 5 

Jovibarba

Le 5 Aout 2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REPRODUCTION VEGETATIVEsemper 0027-B

 

 

Fig 6

Jovibarba globifera  

Avril 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  2 nouvelles plantes apparaissent  comme par magie entre les feuilles, on pourrait croire à une génération spontanée. En fait elles sont reliées par de toutes petites tiges qui vont disparaître comme sur les autres plus âgées (dessus et en bas à droite). A ce stade les jeunes plantes complètement détachées de la mère roulent et vont d’enraciner ailleurs

 semper 0504-B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig 4

Jovibarba globifera 

Mai 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jovibarba heuffelii

 

Pas de stolons chez cette espèce, mais de nouvelles plantes se développent sur les côtés de la plante mère et collées à elle. Pas question de tirer dessus pour les séparer. Il faut trancher avec un outil très coupant (lame de rasoir par exemple) et laisser sécher la plaie avant de replanter, ce qui n’est pas sans risques, ce pendant je n'ai jamais eu de problèmes. Voir Fig 5 une rosette puisée dans le pot Fig 1 

  2009-07-07-pt-B

 

Fig 5

Une rosette

le 7 Juillet 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

semper 1393-B Fig 6 et 7

La même

le 19 Avril 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  semper 1395-B

                         Fig 8

FIN....... pour l'instant.

  Article précédent sur le sujet: Sempervivum - Joubarbes suite

Partager cet article

Published by - dans Jardin
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 07:58

  De trop nombreux UFO (unfinish objects), des ouvrages non terminés et pourtant que j'aime bien. sans parler de ceux que je n'ai pas envie de finir, m'interdisaient de me lancer dans une nouvelle aventure.
  Et pourtant, j'accumulais  les fils, dans un but assez vague. Et finalement je me suis lancée.youpiiiiiiii

  2010-03 0098-B
J’avais trouvé de quoi rêver ici
N’hésitez pas à cliquer sur les liens, je n’aime pas copier les photos des autres, ni les répétitions.

Un très grand merci à Prudence Mapstone, il est rare que l’on trouve les explications des créateurs, en général dès qu’ils publient des livres, les blogs deviennent laconiques.

N'ayez pas peur de l'anglais, les images parlent fort bien et nous voyons la création d'un "scrumble" , ne me demandez pas de traduire SVP. Ce sont les éléments de base qui, assemblés formeront votre textile.

Un autre tutorial de Renate Kirkpatrick

2010-03 0850-B

Une autre créatrice, Sylvia Cosh,  nous l’explique cette fois avez beaucoup de texte en anglais, n'hésitez pas à télécharger ces pages qui m'ont bien servies.

2010-03 0844-B
Pour celles qui n’ont jamais fait de crochet, des blogeuses  ont pris la peine de tout expliquer. Pour les débutants (on est toujours débutant  ), un site en français avec vidéo qui vous explique tout, et merveille, il y a aussi des explications pour gaucher :

2010-03 0849-B
Et oui, les explications sont toujours en anglais, mais comme il y a de nombreuses photos, on peut très bien s’en sortir si on a déjà des notions de crochet.
Voilà de quoi vous aider à traduire un modèle en anglais
Tableau de concordance pour la taille des crochets. Attention, ce n’est pas la même chose en U.S. et en anglais.

2010-03 0845-B

 


Des vidéos pour faire tout sorte de fleurs, pour commencer avec le difficile point "bullion".


De quoi vous occuper quelques années en parcourant le blog de Teresa et ses vidéos.

2010-03 0851-B
Les adeptes francophones de cette technique se retrouvent ici et je viens de m'inscrire

 


Les photos illustrant cet article sont des « scrumble », qui viendront s’ajouter aux autres dans l’espoir de réaliser une veste, pour l’instant j’en suis là.

2010-03 0315-B
A suivre.......

Merci à Christine de me reveiller, je vous conseille de cliquer sur nom dans son commentaire, cela vous conduira sur son blog et cela en vaut le clic!

Pendant que je regardais ailleurs, il c'est passé beaucoup de choses et des belles  dans  ce domaine.

 

Et moi, ben non, je n'ai pas fini............

Partager cet article

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 05:54
Petite promenade à Melle.

        Le 28 mars 2007, j’étais allée à une conférence de Gilles Clément donnée à l’occasion de la création d’un jardin d’orties dans le cadre de la biennale de Melle.
        L’histoire continue…
        Ce jardin a été crée en réaction à une loi concernant la commercialisation du vivant, tendance forte qui revient à faire disparaître tout ce qui peut être gratuit au profit de quelques entreprises. L’ortie est qu’une plante emblématique, mais  tout le vivant est concerné.
 Pour en savoir plus ; consulter le site de l’association ASPRO.

        Le 27 février 2010, je suis allée à la projection de ce film
 Pour en savoir plus une page longue à afficher : et sur cette page, en haut à droite un document PDF  qui vous expliquera pourquoi ces quatre plantes ont été choisies. (je m'arrive pas à mettre un lien cliquable)
        La petite vidéo de présentation (en anglais) vous donnera une idée de la qualité de ces documentaires, pas de militantisme, mais de l’information très bien traitée avec des images magnifiques. J’ai été complètement séduite par celui que j’ai vu et ne doute pas de la qualité des 3 autres. Il mérite d’être vu sur grand écran, mais il passera à la télévision sur Arte, le 28 Mai pour le premier. (J’ai eu l’info aujourd’hui, à confirmer).


Place aux images.

2010-03 0273-F

2010-03 0264-F

2010-03 0270-F






L'eau circule à travers les plantes afin d'être filtrée.


























2010-03 0272-F



 









Elle provient de la fontaine aux lépreux

"
En 1648, le pouillé du diocèse de Poitiers mentionne l' existence d' une maladrerie à Melle : elle se situait à proximité de l' aumônerie de Fossemagne. Nul vestige ne subsiste de cet établissement, hormis les toponymes de Grande et Petite _Maladrie indiqués sur le cadastre de 1832, et une fontaine, appelée fontaine aux Lépreux, que de multiples remaniements rendent difficile à dater" source: Base Mérimée.











2010-03 0263-F

Le filtre pour le purin d'ortie qui se dresse fièrement en protestation à une loi considérée comme " scélérate ".

Voici le plan du jardin

Si vous passez par Melle, le vendredi au marché, il y a une distribution gratuite de purin d'ortie, mais si il y a des orties, elles sont juste toutes petites en ce moment.

2010-03 0278-F
2010-03 0274-F

N'hésitez pas à poser des questions...le sujet est vaste.

Partager cet article

Published by - dans Jardin
commenter cet article

Texte libre

www.flickr.com
agnleg éléments Aller à la galerie de agnleg

Recherche

Texte Libre

http://p2.storage.canalblog.com/22/73/961267/74241598.jpg

Articles Récents